Edit du 15/11/2009 : Virus a retrouvé une nouvelle famille… apparemment il s’est vite fait à sa nouvelle maitresse (ces chats, tous des enc***… pardon, je m’oublie) et est très heureux ! Merci de votre aide :)

Edit du 20/10/09 : Excellente nouvelle ! Apparemment, une association que j’avais contacté va pouvoir le prendre en attendant de lui trouver un foyer définitif… Pour l’instant, je l’ai « kidnappé » à l’intérieur et l’oblige à s’habituer à nous… c’est loin d’être parfait mais c’est mieux que dehors, surtout avec les températures qui ont beaucoup chuté !
Je vous tiendrai au courant du déroulement des opérations, départ pour la famille d’accueil début novembre… Je suis soulagée, mais j’en ai gros sur le cœur… c’était ma seule attache avec Paris ici, 6 ans de vie commune quand même, une page d’une époque qui se tourne, quoi… ^^

Virus, mon chat, sept. 2009En effet, Virus a besoin d’une nouvelle maison
J’aimerai beaucoup le garder mais il est vraiment malheureux avec moi et je ne peux vraiment pas lui imposer cela plus longtemps.

Je vous explique : Virus est un chat très amoureux de son maître/sa maîtresse, et n’accepte pas vraiment la présence d’autres animaux.
Et là, si vous me connaissez… tout est dit o_O

(Vous pouvez passer les explications et voir directement la conclusion si vous le souhaitez)

L’arrivée de Daisy il y a un an a donc été assez pénible pour lui, ce qui peut se comprendre quand on voit/entends la bête ;), et il s’est vexé… mais alors vraiment vexé.

Cela dit, j’attendais d’avoir un chien depuis vraiment très longtemps, et j’étais persuadée qu’il finirai par la tolérer ou même l’ignorer
Il a en fait passé son temps à l’éviter à toute vitesse (renforçant la frustration de la chienne, qui devenait alors plus pressante = cercle vicieux), et à passer ses journées au seul étage qui n’était pas accessible à la chienne, jusqu’à ce qu’il fasse assez beau/chaud pour que j’ouvre les fenêtres… et là il a commencé à passer ses journées dehors et ne presque plus venir dans la journée (mais à rentrer quand même la nuit pour dormir avec moi).

J’ai alors commencé à penser, il y a quelques mois, à lui trouver un(e) petit(e) pote sous forme d’un(e) chaton(ne) qui lui aurai tenu compagnie et aurai joué avec lui, peut-être même auraient-ils pu se liguer pour faire les 400 coups à Daisy !
Lorsque la véto m’a proposé une p’tite chatonne abandonnée de 3 semaines promise à l’euthanasie si pas prise le jour même, je n’ai donc pas hésité longtemps, voyant là l’opportunité tant attendue.
Hélas, 3 fois hélas, Virus s’est encore plus vexé, fuyant systématiquement la petite boule de poils de 600g qui venait lui faire des mamours en ronronnant, et j’ai fini par comprendre que ce n’est pas « la chienne en elle-même » qui le dérangeait mais bien « un autre animal que lui »…

Et là j’ai un gros problème, parce que quand bien même j’arriverai à redonner la chatonne Echalotte (ce que je n’ai pas du tout envie de faire, car elle s’est très bien intégrée dans le foyer et joue/dors avec la chienne…) ça ne résoudrai pas le problème car il m’est impossible et inimaginable de me séparer de Daisy et donc Virus continuerai à être malheureux, et par extension moi aussi

Actuellement, cette situation qui dure depuis un an se dégrade de semaine en semaine, il ne rentre plus du tout à la maison, squatte la maison abandonnée pas loin (une fenêtre cassée lui permet d’y rentrer), et se laisse de moins en moins approcher, même quand je suis seule dans la cour pendant plusieurs minutes.
Je lui ai fait un « nid douillet » dans l’abri de ma cour que je laisse ouvert, avec couvertures et à manger et à boire, et pendant quelques temps il s’y est réfugié, mais depuis quelques nuits il y va juste pour manger.
Je lui laisse la cuisine ouverte pour qu’il rentre si il le veut, j’enferme même la chatte et la chienne dans mon bureau pour qu’il aie toute la maison pour lui, mais il ne vient pas.

Je vous avoue que je n’en peux plus de le voir dehors tout seul, même si c’est un peului qui se mets volontairement de côté (les deux bestioles n’ont qu’une envie : le rencontrer, jouer avec lui, et moi aussi), et que ça m’inquiète car en plus l’hiver arrive et la maison vide ou mon abri ne suffiront pas avec les froids qu’il y a ici. Et entre nous, même si matériellement c’était faisable, je trouve que moralement c’est un crève-coeur.

Le constat est donc déprimant mais nécessaire : je ne peux pas le garder plus longtemps, ça me fends le coeur de le donner mais tout autant de le voir vivre comme ça !
Comme tout animal vivant, et particulièrement lui parce qu’il est vraiment adorable, il mérite d’être câliné, embrassé, de ronronner sur les coussins du lit, de chasser les mouches dans la maison… bref, de vivre une vie de chat !

Alors, voilà, si vous connaissez quelqu’un (ou vous-même) qui n’a pas d’animaux et qui voudrai aider Virus, voici plus d’infos :

Virus, mon chat, sept. 2009
  • C’est un beau mâle Bleu Russe (parents inscrits au LOF) de 5 ans,
  • Il est propre, gentil, câlin (il fait les yeux « Roméo » en se faisant embrasser les coussinets et il aime les bisous sur le ventre), il aime bien aller se balader dehors mais jamais très loin, c’est quand même un chat « canapé » à la base…
  • Il est en excellente santé (stérilisé, vermifugé, anti-pucé, vacciné la semaine dernière, tatoué et pucé) même si un peu déprimé pour l’instant.

Virus et moi espérons que vous nous pourrez nous aider !
Merci d’avance de me tenir au courant par mail ou par les commentaires de ce billet, et surtout n’hésitez pas à faire passer le mot autour de vous !

(Note : Il me reste 6Kgs de croquette spécial mâle stérilisé, que je fournirai avec ses papiers, etc)